Page images
PDF
EPUB

stion des phrases; ces inêmes mots sont susceptibles de tant de signi

fications opposées, qu'à moins d'avoir une connoissance particulière du génie de cette Langue, il est moralement impossible de pénétrer le sens des auteurs qu'on lit.

Je n'ai point jugé à propos de grossir cet Ouvrage d'un recueil de mots ou vocabulaire, suivant l'usage de presque tous ceux qui ont écrit sur la Langue anglaise, parce qu'un Vocabulaire, quelque ample qu'il soit , est toujours insuffisant, à moins que l'on n'y rassemble tous les mots possibles et toutes leurs significations ; et

cette entreprise n'est rien moins que celle d'un Dictionnaire. J'y ai # suppléé par une collection des principaux noms, verbes et adjece

tifs, qui, soit par leur terminaison , soit par les particules qui les accompagnent, font, à notre égard, partie des Idiomes anglais ; j'ai cru.aussi que le Lecteur ne seroit pas fâché de trouver dans cette nouvelle édition un choix de proverbes anglais, de mots synonymes dans cette langue, et quelques morceaux de poésie.

De la Prononciation et de l’Orthographe. La prononciation est l'art d'exprimer les sons et les articulations du langage : l'orthographe est l'art de les représenter par les caractères qui leur sont propres.

Le son n'est autre chose qu'une émanation pure et simple de la voix; l'articulation, au contraire, consiste dans les diverses modifications

que

le
son peut recevoir

par le mouvement des lèvres et de la langue. Par exemple, A est un son, mais Bu et Ga sont des articulations, parce qne le mouvement des lèvres en prononçant

Ba, et celui de la langue en prononçant Ga , affectent la lettre A • de manière à la transmettre à l'oreille sous une forme différente.

On appelle voyelles, les signes ou caractères qui peignent les sons, et consonnes ceux qui indiquent les articulations : ainsi a ei ou. sont des voyelles; B C D F, etc. sont des consonnes.

Les Anglais composent ordinairement leur alphabet de vingt-six lettres, dont voici l'ordre , la figure et le nom.

DE L'ALPHABET.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V ei bi ci di i ef dgi etch aj djé ell em en o pi kiou arr ess ti ioje vi

W х Y z dobliou ex ouaï zedd.

Si cet alphabet contenoit tous les sons et toutes les articulations * dont la langue anglaise est susceptible, rien ne seroit plus facile

que d'apprendre à la prononcer ; mais il s'en faut bien que l'ortho graphe ait acquis ce point de perfection,

- oi oy?

7

(6) Par exemple, les cinq voyelles á e io u ne présentent que

leur son naturel, ei i ai o iou , et dans la plupart des mots elles se prononcent à é i ò eu. Le son naturel de ces mêmes voyelles se trouve encore souvent représenté dans l'orthographe par plusieurs combinaisons de voyelles qui produisent autant de sons simples; telles sont les diphthongues ai ay ei ey , qui représentent le son naturel de l'A, ea ee ie , qui représentent celui de l'E qui produisent le son de l'I, – oa ou ow owe , qui produisent celui de 10, - et enfin , eu ew ieu you , etc. qui se prononcent comme l'U.

Il existe encore une infinité d'autres sons simples, dont l'alphabet ne fait point mention. Tels sont ceux-ci , au, aw, awe , qui se prononcent comme â français dans le mot HALE , -00 who woo, qui se prononcent OU, wai wei wey we eaw iew, etc. etc, dont le son ne ressemble à aucune des voyelles de l'alphabet.

Quant aux consonnes , elles n'indiquent pas non plus d'une manière claire et précise les articulations qui doivent en résulter. Par exemple, If a quelquefois l'articulation du v, le ph celle de l'f ou du p; gh à la fin de certains mots ne se prononce point, dans d'autres circonstances il tient lieu d'une f; gn kn ne s'articulent que comme une n seule, wr comme une r; il y a même des articulations particulières , comme le ch et le th, qui ne se rapprochent en aucune manière de celles que l'alphabet indique.

Nous commencerons par tracer les règles les plus générales concernant la prononciation des voyelles dans les syllabes simples; nous traiterons ensuite de toutes les combinaisons dont les consonnes sont susceptibles , des diphthongues et du son qui leur est propre; nous finirons par indiquer quelles sont les exceptions que l'usage a consacrées , tant dans l'orthographe que dans la prononciation.

SECTION PREMIÈ R E.

b

De la prononciation des voyelles dans les syllabes simples. Les cinq voyelles a e i ou conservent le son qui leur est indiqué dans l'alphabet , toutes les fois qu'elles terminent les syllabes ; mais lorsqu'elles sont au commencement ou au milieu, elles se prononcent comme en français. Il faut seulement observer que

l'o a un son beaucoup plus ouvert que dans notre mot or, et qu'il participe même plus de l'a que de l'o , ainsi que la voyelle u, dont le son est à-peu-près semblable à celui d'eu dans le mot honneur. Il est bon d'entendre ces sons de la bouche d'un maître, pour s'en former une juste idée.

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]
[blocks in formation]

Voyelles initiales
Prononcez
Ab eb ib
Ac

ic
Ad
ed

id
Af ef if

eg ig

CC

*do

son

Ag

[blocks in formation]
[blocks in formation]
[blocks in formation]

A EI OÙ. Voyelles finales

ă e
ob ub. Ba

be
OC
uc. Ca

ce
od ud.) Da de
of

uf. Fa fe og

ge Ha he

Ja je ok uk. Ka ke ol

le
om

um.
Ma

me
on

un.
Na

ne
op up.

Pa

pe or

ur.

Ra re
OS

us.
Sa

se
ot

te OV

ve OX

хе OZ

ze

A E IO U.

ei i o iour bi bo

bu, ci со

cu di

du. fi fo

fu.

gu. ho hu. jo ju. ko

ku. li

lo lu, mi mo

mu. ni no

nu. po pu. ro

SO ti

***to vi VO

vu. XO

xu, 20

zu,

**ru.

su. tu.

4

ma

еу

Ax
Az

ut. Ta uv. Va ux. Xa uz./ Za

Pa for l'ar que

ex ez

[ocr errors]

Dans toutes ces syllabes, les consonnes se prononcent comme en français, excepté le j et le g, qui s'articulent comme s'ils étoient précédés d'un d, ainsi qu'on l'a vu dans l'alphabet; encore cette exception n'a t-elle lieu que lorsque le g est suivi d'un e ou d'un i; devant les autres voyelles , il s'articule comme en français.

Nous n'avons point parlé de l'y', parce qu'il a exactement dans toutes ces syllabes le son de l'i simple.

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

Cette voyelle est muette à la fin de presque tous les mots, et alors la voyelle qui précède est longue. Exemple , cure, fare , prononcez kéire , fêire.

Exercices sur la table précédente.

[merged small][ocr errors]

Bag, leg, box, bed , got, gun, pig, dog, let , son, can , sat, fat, beg, rake, game, fame, bone, take, here, mere, vile, dure, mine, nine , jade,

bale, note , rose, duce, vice , far, fare, bat, bate , fan, fane, for, fore, fin, fine , lin, line, bit, bite, fir, fire, her, here, cub, cube, tun, tune, cur , cure, face, lac, lace , lice, ric , rice , rag, rage, clod', glebe , slap, globe , skin, place, bled, blame , bred, spine , flap, from, spade , trap, grape , sung , brave, scribe, drum, pride , slip, drop, smile , plot , strike , starve, stare , tribe , snore, slave , glad, glade , gride, gig, gin , scroll , prose , spire, spur.

Ir se prononce quelquefois ar'ou or. * Do, monosyllabe qui signifie faire,

se prononce doi.

** Ru se prononce rou.
*** To, préposition, se prononce

tou ,

[ocr errors]

Prononcez de même les mots qui finissent par un D ou un B, précédés d'une m ou d'une n , comme kind, bind , find, mind , blind, comb, tomb, etc., parce qu'autrefois ils étoient terminés par une e muet, que l'usage a supprimé depuis. 'Le mot wind, vent, se prononce ouind.

SECTION DEUXIÈME.

Bl,

Dr,

Gr,

[ocr errors]

Sq,

Br,

[ocr errors]

Pl,
Pr,

Fr,

[ocr errors][ocr errors][merged small]

Des Consonnes doubles , triples , initiales et finales. Les consonnes sont simples, comme B, C, D, etc. ou doubles comme Bl, Br, Fr, etc. ou triples comme Str, Spl, etc. On les distingue encore en initiales et finales.

Les consonnes initiales sont celles qui servent à commencer les syllabes et les mots, comme bl , br, sm. Les finales , au contraire, sont celles qui ne peuvent être employées qu'à la fin, comme , lt , rth ,ght, etc. On s'aperçoit aisément qu'aucune de ces dernieres ne peut commencer un mot.

On compte en anglais trente-deux combinaisons de consonnes initiales, savoir :

SI ,

Rh, Gh, Phr,
FI,

$m, $t, Se, Go, Sch,

Sn, Tr, Sh, Kn, Wr,
Cr, GI,
GI, Sk, Sp

Sp, Ps, Ch, Pn, Wh.
et environ cinquante finales qu'il est inutile de décrire, parce
qu'elles n'ont rien de particulier dans leur prononciation.

De toutes les combinaisons possibles, soit initiales , soit finales, il n'y a que les suivantes dont l'articulation differe de nos consonnes françaises.

1.° Ch est à la fois initial et final. Dans l'un ou l'autre cas il se prononce Tche. Exemple : Church , Eglise : prononcez tchortche. Cette articulation est assez difficile. On y exerce les étrangers en Angleterre avec cette phrase: Chichester's church lies in Chichester's church-yard : ces mots signifient que l'Eglise de Chichester est dans de cimetière de Chichester : il faut les prononcer ainsi : Tchitchesterse tchortche laïs in tchitchesterse Ichortcheyarde.

Cette règle est générale pour tous les mots anglais, et ne souffre d'exception que pour les mots étrangers , ainsi que nous l'indiquerons dans la suite.

2.9 Gh se prononce comme en français au commencement des mots; lorsqu'il est précédé d'un i , et qu'il termine la syllabe , il ne se prononce point,

mais il conserve à l'i qui le précède le son maturel de l'alphabet. Exemple, high , night; prononcez haï , naït.

3.0 Gn s'articule comme in simple. Exemple, gnat , prononcez nat; seignior, prononcez seinior, etc. Il y a cependant des mots où ces deux lettres sont séparées, comme mag-nitude , sig-nify, etc. qu'il faut prononcer comme ils sont écrits.

[merged small][ocr errors]

A

4.° kin se prononce également n. Exemple , knife'; prononcez naïfe , etc.

5.° Ph se prononce f au commencement des mots, comme en français. Exemples, physic; dites fisic, etc. Lorsque ph n'est point initial , il se prononce p., comme dans shepherd, upheld , upholsterer, etc. où l'on ne doit faire entendre que p. Il y a des circonstances ou le ph initial est suivi d'autres consonnes , comme dans les mots phthisic, phthisical ; alors on ne le prononce point, mais l'on articule seulement thisic , thisical.

6.0 Ps se prononce seulement s. Ainsi dans les mots Psalmist , Psalmody, dites simplement salmist , salmody.

7° Sch se prononce comme sk. Exemple, scheme ; dites schîme.

8.° Sh se prononce comme ch en français. Exemple , shame , dites chaime.

9.o Th a une articulation particulière que nul signe ne peut représenter. C'est la plus difficile de toutes pour les étrangers, et il eșt absolument impossible de la rendre sans l'avoir entendue de la bouche d'un maître. Voici le mécanisme de l'organe dans cette articulation : observez l'endroit du palais où vous posez la langue lorsque vous vous préparez à prononcer un D; approchez-la un peu plus près des dents, et dans cette position essayez de prononcer D : l'articulation qui résultera de ce procédé, sera un mélange de D et de 2 , qui , sans être précisément ni l'un ni l'autre, participera cependant de tous les deux.

Telle est exactement la prononciation de Th : appliquez-vous sous les yeux de votre maître à prononcer ces mots : Theophilus I thrust a thistle through the thick of thy thigh : lorsque vous articulerez promptement et facilement cette phrase en état de prononcer tous les th possibles.

10.0 Wh se prononce ou , l'alphabet n'indique point ce son. Exemple , which , what , etc. prononcez ouitche", ouatte. Wr, se prononce seulement r. Exemple , writ, wrote , written ; pronon, cez : rit, rote , ritten , etc.

[ocr errors]
[ocr errors]

vous serez

TABLE des différentes manières dont on emploie les consonnes

ci-dessus dans la composition des syllabes.

[blocks in formation]

High , nigh , sigh, fight, might, length , night , knight, wright, sight, thigh , dight, bright, fright , spright."

*Who se prononce hou, ainsi que whomet whose, ses dériyds; dites houm, house.

B

« EelmineJätka »