Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small]

CONCESSION ADMINISTRATIVE DE LA litiques, p. 415. - Caractère artificiel
PERSONNALITÉ ACX ASSOCIATIONS, EN de ces institutions, p. 415. - Defaut
ALLEMAGNE. p. 211.

d'équilibre entre les pouvoirs, p. 417.

- Développement du sectarisme et de
CONCESSIONS COLONIALES, P. 494.

l'optimisme, p. 418.
(ONCILIATION ET ARBITRAGE EN IV. Part de vérité du dogmatisme po-
1900, p. 554

litique, p. 421. - Les institutions poli.
CONFÉRENCE DE LA HAYE (La) et tiques dominées par un principe abso-
l'arbitrage international, par A Desjar-

lu; le droit naturel. p. 123. - Rôle
dins (Analyse), p. 168.

légitime de l'idéal, p. 425.
CONFÉRENCE INTERVITIONALE DE

DANEMARK. – Chronique politique
LA PAIS (L), par A. Mérignac (C, R.

(septembre 1899-septembre 1900), par
par M. F. Despagnet', p. 318-351.

M. E. Holsoe, p. 149. - 1. La reforme

des impôts. p. 149, - II. Crise minis-
CONGREGATIONS RELIGIEUSES EN

térielle : ministère Schested ; le dis-
ALLEMAGNE, P 190.

cours d'Alberti ; la gauche se sépare
CONSTITUTION AMÉRICAINE, p. 414. des socialistes, p. 152. – III. Cominis.
CONTESTÉ BRÉSILIEN, P. 481.

sion parlementaire pour la réforme

des impôts ; les projets de réforme, p.
CONTRAT SOCUL DE ROUSSEAU, P.

153. – IV. La loi sur les a
101.

pécheurs, p. 155. - V. Projet relatif
CONVENTION DE LA HAYE (L'artin aux sociétés d'assurances sur la vie,
cle 27 de la), par F. Bajer, p. 108-116. p. 155. - VI. Loi sur les pensions ali.

- De la Cour d'arbitrage instituée à mentaires dues par le père naturel, p.
La Haye, p108. - 1. Des délibérations 156. - VII. Extension du territoire de
de la Conférence de la paix sur le re. Copenhague, p. 156. – VIII. Projet de
cours à l'arbitrage, p. 109. - Il. De réforme des élections municipales, p.
l'intervention entre les Etats en conflit, 156.
projet de constitution de l'Alliance pa-

DÉDUCTION (De la) en science po.
cigérante, p. 111. – III. Du rôle de cet

litique', p. 399.
organisme, p. 113. – IV. Résolution
du Bureau international de la paix (de

DEMOCRATIE, p. 402.
Berne), p. 116.

DÉPARTEMENTS EXÉCUTIFS DU
CRÈTE : Le système électoral et les

GOUVERNEMENT DES ETATS-UNIS A

WASHINGTON (Les), (W. F. Wil.
élections législatives, par M. V. Sari-

loughby), p. 81-107. - 1. Origine de
polos, p. 5.0.

l'organisation actuelle des de arte-
CRISE DE LI SCIENCE POLITIQUE

ments administratifs, p. 83.
(La). -- Le problème de la méthode, par

II. De l'organisation interne et des
M. M. Deslandres, p. 391-127. - La ine-

fonctions des départements exécutifs
thode dogmatique : Introduction. No.
tion de la méthode dogmatique. Rap-

du gouvernement, p. 85. - 1. Affaires
prochement et différence entre elle et

étrangères, p. 87. – 2. Trésor, p. 88.-

3. Guerre, p. 92. - 4. Marine, p 93.
la méthode juridique, p. 391.

- j. Intérieur, p. 94. - 6. Agricul-
I. Fondements de la méthode dogmalia

ture, p. 97. – 7. Postes, p. 98. – 8.
que, p. 396. – Les vérités premières

Justice, p. 98.
de la science politique, p. 396. - L'in.

III. Des conseils et corps administra-
tution, moven de connaissance de ces

tifs non compris dans les départements
vérités, p. 397. – La logique; la de

exécutifs, p. 99. – 1. Département du
duction. p. 398. — Moyen de construc-

travail, p. 99. – 2. Commission de la
tion de la science politique, p. 399.

pêche, p. 100. - 3. Commission du
II. Applications de la méthode dogma.

commerce entre les Etats, p. 100. - 4.
tique, p. 400. - Le contrat social de

Commission du service civil, p. 101.
Rousseau, p. 401. - La démocratie de - 5. Bureau de l'imprimerie du gou.
M. Vacherot, p. 402. Le gouverne-

vernement, p. 102. – 6. Museum natio-
ment représentatif de Sinart Mill, p. nal, Institut Smithson, Bureau d'ethno-
405. – Les théocrates, p. 406. – Les

logie, p. 102. – 7. Bibliothèque du
sociologues, p. 407. -- Les hommes po.

Congrès, p. 103.
litiques de la Révolution, p. 408. - IV. Examen critique de cette organi-
Importance de cette méthode, p. 408.

sation et des projets de réforme, p. 104.
III. Critique de la méthode dogmati.

DESJARDINS (Arthur), p. 172.
que, p. 408. - 1. Ses principes. - Les
institutions politiques quvre de rai- | DETTES DES PERSONNES MORALES
son, p. 409. - Les vérités absolues et 1 EN ALLEMAGNE, p. 433.
évidentes, p. 410. - L'universalité des DIRECTION DES ASSOCIATIONS EN-
solutions, p. 411.- 2. Ses conséquences. | REGISTREES EN ALLEMAGNE, P
- La raison base des associations po. | 416.

DISSOLUTION DES ASSOCIATIONS EN que du projet de suppression de l'ini-
ALLEMAGNE, p. 227, 239.

tiative parlementaire, p. 270. - VI.
DIVISION DES DETTES DANS UNE

Réformes suggérées pour son améliora-
ASSOCIATION, p. 432.

tion, p. 278. – VII. Du droit d'amende.
DOUANES ET MOUVEMENT DOUA-

ment et de l'initiative en matière de

finances, p. 287. – VIII. Conclusion,
NIER, P. 489.

p. 295,
DROIT D'ASSOCIATION EN ALLEMA-

INSCRIPTION DIS ASSOCIATIONS EN
GNE, p. 195.

ALLEMAGNE, p. 457.
DROIT DE CITÉ SUISSE (Acquisition

INSTITUTIONS POLITIQUES. – V. La
et perte du), p. 361.

crise de la science politique.
DROIT NATUREL, p. 423.

INTUITION (L') en science politique),
DROIT DE POURSUITE DES CRÉAN-

p. 397.
CIERS SOCIAUX, p. 432.

JUSTICE SOCIALE (L'idée de) d'après
DROIT DES MEMBRES D'UNE ASSO les écoles contemporaines, par A.
CIATION, p. 221,

Fouillée (Analyse), p. 164.
ECOLE PRIMAIRE EN ANGLETERRE, LIQUIDATION DES ASSOCIATIONS (C.
par G. Bonet Maury (Analyse), p. 170. civ. all.), p. 242.
EMIGRATION, p. 544

LITTERATURE JURIDIQUE ESPA-
ENREGISTREMENT DES ASSOCIA GNOLE (Histoire critique de la), par
TIONS EN ALLEMAGNE, P. 204, 145. D. Rafael de l'rena y Smenjaud, C. R,
ENTITÉS CORPORATIVES, p. 439.

par M. A. Posada, p. 351-356.
FAILLITE DES ASSOCIATIONS (C civ.

Louis XIV ET LA PRINCIPAUTÉ DE
all.), p. 31.

NEUFCHATEL EN 1707, p. 362.
FRANCE DU LEVANT (La), par E. La-

MÉTHODE DOGMATIQUE (La), p. 396.
my (Analyse), p. 165.

MINISTERE PUBLIC (Du), par X.;.
FRENCH SHORE, p. 485.

- Nécessité du ministère public, p. 385.

-- Des graves inconvénients que son
GÉRANTS DES ASSOCIATIONS, p. 430. absence fait naitre en Angleterre, p.
GOUVERNEMENT REPRÉSENTATIF, 387. - Comment la constitution d'une
P. 405.

( partie publique fait disparaître
GRÈCE (Chronique politique, 1900), par les principaux vices signalés dans la
M. V. Saripolos. – J. La convocation de procédure criminelle anglaise, p. 389.
la Chambre, p. 506. – II. Les travaux - Marche lente des Anglais vers l'or-
parlementaires ; l'obstruction de l'op.

ganisation du ministère public, p. 390.

- Causes qui ont déterminé les Anglais
position, p. 507. - III. Le budget, p.
509. – IV. Les conventions de chemins à rejeler, en principe, cette institution,
de fer. Le service des postes et télégra p. 392.
phes, p. 509. – V. Lois consulaires, NORVÈGE (Chronique politique :
iraités, capitulations, p. 510. – VI. Le janvier 1899 à juin 1900), par Morgen-
commandement général de l'armée, p. stierne. - I. Questions unionnelles,
511. – VII, Changements ministériels, p. ģ13.— II. Le Šthorting et la position
p. 511.

respective des partis, p. 516. - III.
GRÈVES (Les) EN FRANCE en 1900, Les finances et la situation économi
p. 5.4.

que, p. 317. – IV. Législation, p. 519.

- Vi Administration et affaires diver-
IDÉES-FORCES, p. 426.

ses, p. :20.
IMMATRICULATION (Système de l')

NOUVELLES-HÉBRIDES, p. 486.
des associations en Allemagne, p. 203,

OB-TRUCTION De l') en Grèce, p. 507.
208.

OPPOSITION ADMINISTRATIVE A
INDIVIDUALISME ET SOCIALISME,

L'ENREGISTREMENT DES ASSOCIA-
p. 548.

TIONS, EN ALLEMAGNE, p. 449.
INDIVISION, p. 430.

OPTIMISME (De l') en science politi-
INDUSTRIE (Le mouvement en faveur

que, p. 421.
d'une combinaison nouvelle de l'), p..

ORGALISATION ADMINISTRATIVE ET
546.

JUDICIAIRE AUX COLONIES, p. 502.
INITIATIVE PARLEMENTAIRE (L'),

OUVRIER AMÉRICAIN (L'), par M. Le-
par M. F. Moreau, p. 251-296. - I. Ses

vasseur, Compte rendu par M. Stoc.
caracteres juridiques, p. 251. - II.
Son histoire, p. 255. - III. Condi-

quart, p. 33.5-343.
tions et résultats de son exercice, p. PARTIE PUBLIQUE DANS LA PROCÉ-
261. – IV. Suffrage universel et initia DURE CRIMINELLE ANGLAISE, p. 391.
tive parlementaire, p. 271. - V. Criti. I PERSONNES JURIDIQUES (Les) DANS

[ocr errors][merged small]

CODE CIVIL ALLEMAND, par M. R. Sa- 1 SECTARISME (Du) en science politi-
leilles, p. 193-250, 428-483.

que, p. 418.
PERTE DE LA PERSONNALITÉ PAR SÉPARATION DES PATRIMOINES DE
LES ASSOCIATIONS, p. 462.

L'ASSOCIATION ET DE SES MEMPRES,
PEUPLE ESPAGNOL, par A. Fouillée p. 429.
(.Analyse), p. 169.

SOCIOLOGUES, p. 407.
PONIATOWSKY ET MAURICE GLAYRE STATISTIQUE POLITIQUE DE LA
p. 361.

SUISSE, p. 360.
POSTES ET TÉLÉGRAPHES EN GRÈCE, STATUTS DES ASSOCIATIONS, p. 445.
p. 509.

SUFFRAGE UNIVERSEL ET INITIA-
POUVOIR JUDICIAIRE (Le) dans la TIVE PARLEMENTAIRE, p. 215.
démocratie, par Ch. Benoist (Analyse), SUISSE (Chronique politique) par M.
p. 171.

A.S. V., p. 321-334. - 1. L'élection du
PROCÉDURE ACCUSATOIRE EN AN Conseil national, p. 321. – II. Rachat
GLETERRE, p. 386.

des chemins de fer, p. 323. – III. L'u-
PROGRÈS SOCIAL EN FRANCE, par

nification du droit civil et du droit
A. Fouillée (Analyse), p. 166.

pénal, p. 326. --- IV. La loi sur les assu-

rances contre la maladie et les acci-
PROPRIÉTÉ COMMUNE, p. 461.

dents, p. 327. – V. Situation financière
QUESTION FINLANDAISE (La), par de la Confédération, p. 328. – VI. La
MM. L. Michoud et A. de Lapradelle, Banque nationale, p. 329. – VII. La
p. 3-81.

« double initiative », p. 330. – VIII.
QUESTION SUD-AFRICAINE (La), par

Rapports internationaux, p. 331.
M. A. de Lapradelle, p. 117-148, 297-320. TERRES (Régime des aux colonies,
QUESTIONS ACTUELLES DU DROIT

p., 194.
DES GENS, p. 357.

THÉOCRATES, p. 406.
QUESTIONS D'ÉCONOMIE SOCIALE, THIERRENS (L'affaire 0.1, p. 363.
p. 338.

THIERS, SOUVENIRS D'IL Y A 30 ANS,
RACHAT DES CHEMINS DE FER SUIS par M. H. Doniol, p. 364-369.
SES, p. 323.

TRAITÉ DE LAUSANNE (1564), p. 356.
RÉFORME SOCIALE ET ÉDUCATION TRANSFERT DE DROITS ENTRE LES
DU CLERGÉ, p. 543.

MEMBRES D'UNE ASSOCIATION (C. civ.
REGISTRE DES ASSOCIATIONS EN all.), p. 410.
ALLEMAGNE, P. 456, p. 323.

TRAVAUX PUBLICS AUX COLONIES
RÉGLEMENTATION ALLEMANDE DES p. 498.
ASSOCIATIONS, p. 206.

TUTELLE ADMINISTRATIVE, p. 428.
RESPONSABILITÉ DES MEMBRES UNIFICATION DU DROIT CIVIL ET DU
D'UNE ASSOCIATION, p. 432. V. Divi DROIT PÉNAL EN SUISSE, p. 326.
sion des dettes.

UNITÉ ITALIENNE ET ITALIE DU
RETRAIT DE LA PERSONNALITÉ ET | SUD-EST par G. Goyau (Analyse), p. 188.
DE LA CAPACITÉ DES PERSONNES MO-

USURE ET INTÉRÊT p. 543.
RALES EN ALLEMAGNE, p. 233.450.
RETRAITE D'ASSOCIÉS (Consequences

VOLTAIRE ET ALLAMAND, p. 362.
de la), p. 442.

VOTE PLURAL ET SON APPLICATION

DANS LES ÉLECTIONS BELGES, par
RÉVOLUTION (Hommes politiques de

M. Mauranges (Compte rendu par M. A.
la), p. 408.

Mestre), p. 158-163.
SAISIE DES BIENS D'UNE ASSOCIA-
TION, p. 435.

A. CHEVALIER MARESCQ, IMPRIMEUR-GÉRANT.

Canada : JETTÉ, cops. à la Cour sup. de Montréal; C. de LORIMJER, CODs. à la Cour sup.

de Joliette ; MM. les prof. E. LAFLEUR (Univ. Mc. Gill, à Montreal); P. LAFONTAINE

(Univ. Laval, à Montréal); LeMieux, av. à Montréal. Danemark. — E. Holsoe, doct. en droit. Egypte : M. TestOUD, direct. de l'Ecole khédiviale de droit du Caire. Espagne : MM. les prof. TORRÈS-Campos, Vida (Univ. de Grenade) ; de BUSTAMENTE, Ces

PÉDÈS, CARBONELL Y Ruiz (Univ. de la Havane) ; CARBONELL Y Ruiz (Ramon I), dir. de la Revista general de derecho ; de AZCARATE, GINER DE Los Rios, Morel y REMISA, (Univ. de Madrid) ; BUYLLA, Posada, Sela (Univ. d'Oviedo) ; DORADO, Gil y Robles (Univ. de Salamanque) ; M. ALTAMIRA, secrét. du musée pédagogique de Madrid ; Selva, doct. en

dr., official au Conseil d'Etat; Sanz y ESCARTIN. Etats-Unis : MM. les prof. Dabney (Univ. du Texas, à Austin); Adams (Univ. John Hop

kins, à Baltimore) ; Bushnell-Hart, J.-B. THAYER, Taussia (Univ. Harvard, à Cambridge) ; Baldwin (Univ. de Yale, à New-Haven); BLACKMAR (Univ. du Kansas, à Lawrence); W. W. WILLOUGHBY (Univ. de Leland Stanford, à Palo Alto, Californie); WOODROWWilson (College of New Jersey, à Princeton); Cohn (Columbia-College, à New-York) ; FalkNER, ROBINSON, THORPE (Univ. de Pensylvanie, à Philadelphie) ; G. Wilson (Univ. de Brown, à Providence) ; James (Univ. de Chicago); Clark, Ross, (Univ. de Stanford, à San-Francisco); W. F. WillOUGHBY, expert statisticien de l'office du Tra

vail, à Washington. Grèce : MM. les professeurs Stoupis, Streit ; MM. Jes agrégés CallisPÉRIS, G. Streit,

N. SARIPOLOS (Univ. d'Athènes). Hollande : MM. les prof. de Hartog (Univ. d’Amsterdam); VAN DER Lith, OPPENHEIM

(Univ. de Leyde); de Louter (Univ. d'Utrecht); M. Plemp van DuivelAND, doct. en droit,

à Rotterdam ; H, VERKOUTEREN, avocat à Amsterdam. Italie : MM. les professeurs Luzzattı, SALANDRA, anciens ministres ; BRUNialti, conseill

d'Etat ; Pieranton), sénateur ; Gemma, Rossi (Univ. de Bologne); PaluMBO, RANELLETTI (Univ. de Camerino); Sitta (Univ. de Ferrare); Dalla VOLTA (Inst. des sciences so. ciales de Florence) ; Bigliat), DEMURTAS Zichina, GRASSO, WAUTRAIN CAVAGNAR. (Univ. de Gènes); Maco (Univ. de Messine) ; ALIMENA, ARCOLEO, Bovio, Contuzzi, P. FIORE, Diodato Lioy, MIRAGLIA, Nitti, SCADUTO (Univ. de Naples) ; Loria, MORELLI (Univ. de Padoue); ORLANDO, SCHIATTARELLA (Univ. de Palerme) ; TOMMASSINI (Univ. de Parme); Longo, MINGC'ZZI (Univ. de Pavie); Miceli, (Univ. de Pérouse); ANZILOTTI (Univ. de Pise); LEPORINI, ZANICHELLI (Univ. de Sienne) ; BRUSA, Carle, Fusinato, Mosca

(Univ. de Turin) ; GRAMANTIERI (Université d'Urbino). Japon : MM. les prof. Y. Hosumi, Revox (Univ. de Tokio). Monaco. — M. TREPPoz, vice-prés. du trib. supér, de Monaco. Norwège : M. le professeur Morgenstierne (Univ. de Christiania). Portugal: MM. Tavarès de Medeiros, Candido DE FIGUEIREDO, de l'Acad.royale des sc. de

Lisbonne ; M. le prof. G. Pebrosa (Univ. de Coïmbre). Roumanie : Mme BilcesCo-Alimanestiano, docteur en droit; M. MARGHILOman, ancien

ministre ; MM. les prof. Dissescu, URSIANU (Univ. de Bucarest). Russie : MM. les prof. comte KAMAROWSKI, TARASOV (Univ. de Moscou); Ivanowski,

de RennenKAMPF (Univ. d'Odessa) ; VEDROV (Univ. de Saint-Pétersbourg); Sigel (Univ. de Varsovie) ; Issalev (vc. impér. de Saint-Pétersbourg); M. KOVALEVSKI, anc.

prof. à l'Univ. de Moscou. Suède : MM. les prof. Ask, HAMILTON (Univ. de Lund). Suisse : M. Droz, anc. prés, de la Confédération ; MM. les prof. Hilty, Rossel (Univ. de

Berne) ; BORGEAUD, BRIDEL, BROCHER de la FLÉCHÈRE; M. COMBOTHECRA (Univ. de Genève); BERNEY (Univ. de Lausanne). Turquie : MM. BARDAUT, NICOLOPOULO, Vegleris, avocats à Constantinople ; PhotiADÁS, avocat à Smyrne.

Secrétaire de la Rédaction : Joseph DELPECH, chargé de conférences

à la Faculté de droit de Paris.

BAINS DE MER DE L'OCÉAN

Billets d'aller et retour (1re, 2, 3e classes)
Délivrés du Samedi, veille de la fête des Rameaux, au 31 Octobre,

pour les destinations suivantes :
Royan, La Tremblade (Ronce-les-Bains), Le Chapus, Le Château (Ile d'Oléron', Marennes,
Fouras, Chatelaillon, Angoulins, La Rochelle, L’Aiguillon-sur-Mer (via Luçon), La Tranche iria
Luçon), Les Sables-d'Olonde, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Challacs (Ile de Noirinoutier, Ile d'Yen,
Saint-Jean-de-Monts), Bourgneuf, Les Moutiers, La Bernerie, Pornic (Ile de Noirmoutier), Saint-
Père-en-Retz (Saint-Brévin-l'Océan) et Paimbeuf (Saint-Brévin-l'Océan).
Ces billets sont de deux sortes :

1° Billets valables 33 jours. Non compris le jour de départ, avec prolongation facultative de validité de 30 ou 60 jours moyennant le paiement d'un supplément de 10 ou 20 0:0 du prix primitif.

2o Billets valables 5 jours Du vendredi de chaque semaine au mardi suivant ou de l'avant-veille au surlendemain d'un jour férié. — (Voir les prix très réduits de ces divers billets et les conditions de leur délivrance au tarif spécial G. V. N. 6).

Billets d'aller et retour de famille pour les vacances Valables 33 jours, non compris le jour du départ, avec prolongation facultative de validité moyennant une surtaxe. Délivrés au départ de Paris du fer juillet au fer octobre. (Pour les conditions, voir le tarif spécial G. V. No 9 bis.

RELATIONS DIRECTES ENTRE PARIS & VALPARAISO, par la PalliceRochelle et la Compagnie de Navigation à vapeur du Pacifique. - Serrice tous les quince jours. - Train spécial (478, 2, 3e classes) entre Paris-Montparnasse et la Pallice Rochelle sans transbordement). – Trajet direct en 9 h. - Dép. de Paris, le samedi soir.

CHEMINS DE FER DU NO RD
Service à partir du 1er juillet 1901

Services les plus rapides entre
PARIS, COLOGNE, COBLENCE & FRANCFORT-SUR-MEIN

Les services les plus rapides entre Paris. Cologne, Coblence et Francfort-sur-Mein, en 1re et 2e classes, sont assurés comme suit : ALLER

RETOUR Paris-Nord, dép..... 150 s. 925 s. Francfort-s.-Mein, dép. 8 25 m. 5 48 9. Cologne.........arr. 11 20 s. 7 58 m. Coblence ......... dép. 11 16 m. 8 39 s. Coblence, .......arr. 2 52 m. 10 15 m. Cologne .......... dép. 1 +) . 11 21 5. Francfort-s-Mein arr. 6 32 m. mid. 17 | Paris-Nord........ arr. 11 17 s. 8 20 m.

En utilisant le Nord-Express 1re et 2e cl. entre Paris et Liège et le train de luxe Osteode-Vienne entre Liège et Francfort-sur-Mein, le trajet de Paris-Nord à Coblence s'effectue en 10 heures et celui de Paris-Nord à Francfort-sur-Mein en 12 heures par les itinéraires indiqués ci-dessous pour l'aller et le retour. ALLER Nord-Express

RETOUR

Vienne-Ostende tre 2. cl.

Train de luxe Paris-Nord ....... dép. 50 s.

Francfort-sur-lein..... dép. min. 36 arr. 7 06 Coblence ..............

dép. 9 49 mat. Ostende-Vienne

Cologne ............... dép. + 16 – Liège.......... Train de luxe

arr. 6 (dép. 8 08 soir. Liège..........

1r. 2. cl. Cologne.......... arr. 1151

| dép. 6 30 mat. Coblence, ........

arr.
arr

1 22 mat. Francfort s.-Mein.

Paris-Nord............. arr. arr.

mid, 50 3 33 NOTA. - Les indications concernant les heures étrangères sont données sous

toutes réserves, En prévision de modifications dans les horaires, consulter les affiches de service.

Paris. – A. CHEVALIER-MARESCQ, imprimeur-gérant.

« EelmineJätka »