Oceanie; ou cinquieme partie du monde: revue geographique et ethnographique de la Malaisie, de la Micronesie, de la Polynesie et de la Melanesie; offrant les resultats des voyages et des decouvertes de l'auteur et de ses devanciers, ainsi que ses nouvelles classifications et divisions de ces contrees, 2. köide

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 316 - Européen qui aurait commis cette action. Les tentations des Taïtiens sont si fortes à la vue des objets qu'ils croient leur être utiles , que si ceux qui ont plus de connaissances, de meilleurs principes et de plus grands motifs de résister à l'appât d'une action avantageuse et malhonnête, en éprouvaient de pareilles, ils seraient regardés comme des hommes d'une probité rare, s'ils avaient le courage de les surmonter. En effet un Polynésien nous vole quelques couteaux de la valeur d'un...
Page 318 - Il se crut perdu mille fois , ne sachant où aboutiraient les exclamations de ce peuple qui examinait en tumulte toutes les parties de son corps. Après l'avoir bien considéré, ils lui rendirent ses habits, remirent dans ses poches tout ce qu'ils en avaient tiré...
Page 321 - Le mariage chez eux n'est qu'une convention entre l'homme et la femme dont les prêtres ne se mêlent point. Ils ont adopté la circoncision sans autre motif que celui de la propreté. Cette opération , à proprement parler, ne doit pas être appelée circoncision, parce qu'ils ne font pas au prépuce une amputation circulaire ; ils le fendent seulement à travers la partie supérieure , pour...
Page 364 - Mai', finit par dire où il avait caché sa proie; mais la nuit commençait , et nous ne pûmes retrouver le sextant que le lendemain à la pointe du jour : il n'était point endommagé lorsqu'on nous le rapporta. Les naturels revinrent de leur frayeur, et ils se rassemblèrent autour dé nous , selon leur usage.
Page 186 - On nous dit qu'il avait été chez Togoja pour répéter la même comédie. Il courait dans la rue en agitant la baguette de tous côtés , et tout ce qui se trouvait sur son chemin se dispersait à toutes jambes. Au bout d'une demi-heure ou environ, il revint portant la baguette comme un fusil dans la charge à la baïonnette , entra dans la maison par la porte de côté , en se baissant et comme...
Page 347 - ... trouvaient de différentes longueurs. Les plumes offraient deux lignes de compartiments carrés, et elles étaient d'ailleurs disposées de manière à produire un effet agréable. On les avait d'abord collées ou attachées sur des morceaux de l'étoffe du pays, et on les avait cousues ensuite au haut d'une flamme de navire, que le capitaine Wallis arbora et laissa flottante sur la côte, la première fois qu'il débarqua à Matavaï; c'est du moins ce qu on nous dit, et nous n'avions aucune...
Page 372 - Ordinairement ils en attachent deux ensemble , et entre l'une et l'autre ils dressent un mât, et quelquefois deux. Les pirogues simples n'ont qu'un mât au milieu du bâtiment, et un balancier sur un des deux côtés. Avec ces navires, ils font voile bien avant dans la mer, et probablement jusque dans d'autres îles, dont ils rapportent des fruits du plane, des bananes, des ignames, qui semblent y être plus abondants qu'à Taïti. Ils ont encore une autre espèce de pirogues , qui paraissent destinées...
Page 346 - Sur ces entrefaites on avait préparé un feu : on amena le chien dont j'ai parlé plus haut, et on lui tordit le cou jusqu'à ce qu'il fût étouffé; on enleva ses poils en le passant sur la flamme, et on lui arracha les entrailles qu'on jeta au feu, où on les laissa brûler.
Page 317 - Les hommes, plus simples ou plus libres, s'énoncèrent bientôt clairement : ils nous pressaient de choisir une femme, de la suivre à terre, et leurs gestes non équivoques démontraient la manière dont il fallait faire connaissance avec elle. Je le demande, comment retenir au travail, au milieu d'un spectacle pareil, quatre cents Français, jeunes, marins, et qui depuis six mois n'avaient point vu de femmes...
Page 395 - M. Crook) nous a parlé un jour sur ce chapitre. « Celui qui a répandu le sang de l'homme , son sang sera répandu par l'homme. » Et il nous a dit que c'était là le motif de la loi anglaise. Ma pensée est donc d'accord avec Hitoti et contre l'avis d'Outami , non pas cependant à cause de la loi anglaise, mais parce que la Bible l'ordonne, que nous devons punir de mort quiconque sera convamcu de meurtre.

Bibliographic information