Recueil des actes de la séance publique de l'Académie impériale des sciences de St.-Petersbourg

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 234 - Les mémoires pourront être écrits en russe, en françois, en allemand ou en latin. Chaque auteur aura soin d'accompagner son travail d'un billet cacheté contenant son nom, son état et le lieu qu'il habite, et sur lequel il -inscrira la même devise qu'il aura mise en tête de son mémoire. Les paquets seront adressés au Secrétaire perpétuel de l'Académie Impériale des Sciences de St. Pétersbourg, qui, si on le réclame, délivrera à la personne que l'auteur anonyme lui indiquera, un reçu...
Page 11 - C'est aux corps scientifiques qui se renouvellent et se rajeunissent sans cesse, c'est aux académies, aux universités, aux diverses sociétés savantes répandues en Europe, dans les deux Amériques, à l'extrémité méridionale de l'Afrique, aux grandes Indes et dans...
Page 11 - Divisés de langages et de mœurs, d'institutions politiques et religieuses, les peuples éclairés ne forment de nos jours (et c'est un des plus beaux résultats de la civilisation moderne) qu'une seule famille, dès qu'il s'agit du grand intérêt des sciences, des lettres et des arts, de tout ce qui-, naissant d'une source intérieure , du fond de la pensée et du sentiment, élève l'homme au-dessus des besoins vulgaires de la société.
Page 159 - Hanno. Presque toute la population qui a concouru à préparer ce festin , est présente quand il goûte aux provisions qu'on lui offre , et qui sont toujours en grande abondance. Tout ce qu'il ne mange pas lui est réservé, on le porte aussitôt chez lui ; c'est la seule récompense qu'il obtient de ses voyages , mais aussi il ne faut pas oublier que la plupart de ces expéditions sont entreprises par l'île en commun , et non par des particuliers. Le rang de pilote est des plus distingués. On...
Page 155 - Il est d'avance sûr de l'assistance de ses compatriotes , qui ne tardent pas à l'aider à abattre le tronc aussi près de la base que possible ; pour y parvenir, ils l'attaquent de tous côtés en le coupant circulairement jusqu'au cœur, précaution qu'ils regardent comme indispensable^ pour que l'arbre en tombant ne se fende pas a la base , ce qui le rendrait inutile pour le but proposé.
Page 65 - ... manteaux de feutre leur servent en même temps de matelas et de couverture ; leurs chevaux , qui ne connaissent pas d'autre nourriture que l'herbe des prés, en trouvent partout en abondance ; on leur. lie les pieds par une courroie destinée .à cet usage , pour qu'ils ne puissent pas trop s'éloigner de leurs maîtres. Si un ennemi s'approche, ils se jettent d'abord sur leurs chevaux, puis ils l'examinent de , loin, pour comparer ses forces avec les leurs; s'il est le plus fort, ils cherchent...
Page 120 - ... figure large et la gorge pendante lorsqu'à peine la première fraîcheur est passée; elles sont nues de même que les hommes, à l'exception d'une large bande attachée autour des reins, et faite d'un tissu rayé. Dans l'île de Feiss nous remarquâmes que les jeunes filles portaient en outre une frange qui tombait depuis la ceinture jusqu'aux genoux, elle était faite des fibres de l'Hibiscus.
Page 53 - Podkoumok et dont les maisons qui existent dejà formeront la plus belle partie. Il est vrai que la fécondité du sol , la douceur du climat , la variété des sites rendent cette contrée une des plus belles et des plus agréables de la Russie. Des prairies bien arrosées offrent de riches pâturages , la vigne prospère sur les coteaux exposés au soleil ; on rencontre le mûrier, le ricin , l'azalée du Pont dans les enclos, le hêtre dans les forêts. D'un côté, la vue se porte jusqu'à l'horizon...
Page 156 - ... etc. Dès ce moment on s'arrange de façon à ne plus travailler que jusqu'au milieu du jour; alors on sert à manger, et ensuite on place de jeunes fruits du cocotier sons la pirogue, comme une offrande à Hanno.
Page 131 - Floyd , que les enfans que la curiosité attire , et qui , n'allant pas encore a la pêche , ne sont pas retenus par la crainte de revenir sans provisions, qui osent se glisser dans le bois pour parvenir au bord de la mer, afin de contempler les femmes lorsqu'elles se baignent , se mettant peu en peine des préjugés et des conventions établies. La décence va même jusqu'à défendre aux femmes de se montrer sur le rivage aux heures où les hommes reviennent de la pêche , parce que , pour être...

Bibliographic information