Page images
PDF
EPUB

Aucune opération n'a été engagée sur le chapitre de l'exploitation ou sur le crédit spécial dont nous avons parlé plus haut.

La réserve générale, comme nous l'avons dit, est de 3 millions; d'autre part, dans le chapitre 2 (travaux), il a été constitué une autre réserve s'élevant à 3.250.000 fr., soit, pour les deux, 6.250.000 fr. Sur cette somme, on a déjà dù prendre 1.500.000 fr. pour la tour Eiffel, et 30.000 fr. pour une location de terrain. En outre, il faut remarquer que les dépenses de certains services n'ont pas été prévues, notamment celles de la police et de la douane, qui dépasseront 500.000 fr.

Enfin, dans les derniers mois qui précéderont l'ouverture de l'Exposition, il est certain que des besoins nouveaux se produiront et qu'il y faudra faire face dans un délai très court. De là une augmentation inévitable de dépenses, qu'il faudra payer sur les 6 millions des réserves déjà réduites de plus de 2 millions.

En définitive, on peut résumer la situation au 31 mai en disant que sur le crédit de 13 millions, les dépenses autorisées s'élèvent à près de 10 millions (Journal des Débats).

L'Institut de France'. Tableau des cinq académies au 1er juillet 1887. - I. Académie française. - L'Institut comptait, au 1er janvier 1887, un total de 548 membres, académiciens titulaires, membres libres, associés étrangers et correspondants, ainsi répartis entre cinq classes et 21 sections : Académiciens 226 Correspondants

248 Membres libres

36 Secrétaires perpétuels 6 Associés étrangers 32

548 Réduits, en réalité, à 542, les secrétaires perpétuels étant membres d'une ou plusieurs académies et ainsi classés :

Académiciens

294

Correspondants

248 = 542

. ? Le Journal des Économistes a publié, en décembre 1875 et janvier 1876, une étude sur l'Institut de France, l'Institut d'Egypte et l'Académie des sciences morales et politiques ; travail assez long pour faire ensuite l'objet d'un tirage à part (In-8, Guillaumin, 1876). Il comprend : un coup d'oeil rapide sur les anciennes académies, l'organisation de l'Institut en 1795 avec ses modifications successives, et le tableau complet de l'Académie des sciences morales, surtout pour la section d'économie politique. Ces nouveaux tableaux ne font donc que continuer et compléter les premiers, à douze ans de distance, et présentent cette fois les cinq academies ou classes de l'Institut au ler juil

let 1887.

4° SÉRIE, T. XXXIX.

15 juillet 1887.

7

Aujourd'hui, par suite du seul décret' qui l'ait modifié depuis vingt ans (le dernier date du 9 mai 1866), l'Institut présente le tableau suivant:

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Fondée, ou plutôt « essayée » en 1629 par Conrart et ses amis comme société libre,l'Académie française date officiellement de 1634,ou 1635 c'està-dire des lettres patentes qui en firent un corps officiel, uniquement chargé de « veiller à l'entretien et embellissement de la langue française ». Supprimée en 1793, comme toutes les académies et sociétés de l'ancien régime, noyée et annulée dans les classes de 1795 et de 1803, rétablie en 1816, elle compte un nombre infini d'immortels dont beaucoup sont tombés dans l'oubli, et fort difficile à préciser, en raison même de ces remaniements multipliés. Les patients ont toutefois reconstitué l'histoire légendaire et toute de convention, – des 40 fauteuils, et trouvent un total de 163 membres.

[blocks in formation]

Les 40 fauteuils ont donc vu s'asseoir ou s'endormir, selon une épigramme célèbre ?, une moyenne de 11 membres 1/2. Le plus fatigué en aporté 16, les deux les moins usés chacun 8.

1 Ainsi conçu :

2

« Le nombre des académiciens libres de l'Académie des sciences morales et politiques est porté de six à dix ». (20 janvier 1887.)

En France on fait, par un plaisant moyen,
Taire un auteur. quand d'écrits il assomme ;
Dans un fauteuil d'académicien,
Lui quarantième, on fait asseoir notre homme.
Lors il s'endort et ne fait plus qu'un somme;
Plus n'en avez prose ni madrigal !
Au bel esprit le fauteuil est, en somme,

Ce qu'à l'amour est le lit conjugal. Du fameux Piron, peu tendre pour l'Académie qui l'avait finalement laissé dehors, et qu'il appelait aimablement :

Femme à quarante époux, presque tous impuissants...

L'Académie française figure au budget de 1887 pour la somme de 92.000 fr. sur les 710,000 affectés à l'Institut ; elle est, en apparence, la moins riche des classes, mais elle n'a ni membres libres, ni associés, ni correspondants et elle distribue, avec sa seur l'Académie des sciences, la plus large part des prix décernés tous les ans : en dehors du prix du budget, vingt-quatre, dont 17 littéraires et 7 de vertu'.

Au Compte définitif de l'exercice 1884, l'Institut figure, au chap. xix, avec la mention suivante :

[blocks in formation]

Sur ce chap. xix, l'Académie figure ainsi pour l'art, for.
Indemnité et droits de présence

60.535 44
Commission du dictionnaire

17.533 34 Recueil des discours

3.669 05 Prix

4.000 Frais divers

12.262 17

Total.....

98.000 fr.

Chaque fois qu'il passait devant l'Institut :

« Ils sont là 40 qui ont de l'esprit comme quatre ! » etc., etc. Il en a fait presque à remplir un volume.

* Désignés par le nom de leurs fondateurs, et ainsi classés par rang de date, sous le titre de : Prix Montyon (2), Gobert, Bordin, Halphen, Thiers, Thérouanne, Langlois, Guizot, Marcelin Guérin, de Jouy, Lambert, Vitet, Archon-Despérouses, Botta, Monbinne, Jules Janin, Souriau, Marie Lasne, Géa mond, Laussat, Honoré de Sussy, Camille Favre, anonyme.

Élu en

Tableau statistique des 40 membres de l'Académie française.
MM.
Né en A

Age. A remplacé Age

actuel Viel Castel) baron). 1800 Paris

1873 73 Ségur

78 Cuvillier-Fleury (A) 1802

1866 64 Dupin

85 Lesseps (F. DE)... 1805 Versailles 1884 79 H. Martin 82 Nisard (Désiré) 1806 Châtillon 1850 44 Feletz

81 Legouvé (Ern.).... 1807 Paris 1855 48 Ancelot

80 Marmier (X.) 1809 Pontarlier 1870 61 Pongerviute

78 Duruy (V.)........ 1811 Paris

1881 73 Mignet

76 Doucet (C.). 1812 1863 53 Vigny

75 Feuillet (0.).......

Saint-LO 1862 50 Scribe Jules Simon (F.).. 1814 Lorient

1875 61 Rémusat

73 Labiche (Eug.).... 1815 Paris

1880 65 Sacy

72 Lemoinne (John)..

Londres

1875 60 Janin Rousse (Edm.)... 1816 Paris

1880 64 Favre

71 Leconte deLisle(R.) 1818 Réunion 1886 68 Hugo

69 Augier (Em.)..... 1820 Valence

1857 37 Salvandy 67 Rousset (C.)...... 1821 Paris

1871 50 Prévost-Paradol 66 Broglie (duc DE)..

1862 41 Lacordaire Mazade (C. DE)....

Castel-Sarrazin 1882 61 Champagny Aumale (duc d').... 1822 Paris

1871 49 Montalembert 63 Du Camp (Maxime).

1880 58 St R. Taillandier Bertrand (Jos.)....

84 62 Dumas (J.-B.) Pasteur (L.)......

Dôle

1881 59 Littré Renan (Ern.)..... 1823 Tréguier 1878 55 Bernard

64 Boissier (Gaston).. 1824 Nimes

1876 53 Patin Audiffret-Pasquier (duc D')

Paris

1878 55 Dupanloup Dumas (A.)

1874 50 Lebrun

63 Ollivier (Em.)..... 1825 Marseille 1870 45 Lamartine 62 Caro (Edme). 1826 Poitiers

1874 48 Vitet

61 Say (Léon).....

Paris

1886 60 About Mézières (A)...

Rehon

1874 48 St M. Girardin Taine (Hipp.)...... 1828 Vouziers 1878 50 Loménie 59 Gréard (0..)......

Vire

1886 58 Falloux Cherbuliez (V.)....

Genève

1881 53 Dufaure Sardou (Victorien). 1831 Paris

1877 46 Autran

56 Halévy (Lud.)..... 1834

1884 50 Haussonville 53 Pailleron (Ed.).

1882 48 Ch. Blanc Hervé (Ed.)....... 1835 Réunion 1886 49 Noailles

52 Perraud (A.)......

Cublize

1881 47 Barbier Sully-Prudhomme. 1839 Paris

1881 42 D. de Hauranne 48 Coppée (Fr.)...... 1842

1884 42 Laprade 45 2179

2637 Secrétaire perpétuel : Camille Doucet (1876). A remplacé Patin L'âge moyen de réception est en (1887) de 54 ans 6 mois En 1860, il était de 47 des membres 66

63.

[ocr errors]

....... 1824

»

[ocr errors]

1 Le secrétaire perpétuel de l'Académie française est, avec celui de l'Aca

En décomposant ce tableau à différents points de vue, on y trouve :

9 littérateurs
7 dramaturges
4 historiens
3 poètes

3 journalistes
2 philosophes
2 zavants
2 avocats

1 économiste
1 perceur d'isthmes
4 sénateurs
2 députés, dont 1 évêque.

Ce qui prouve que Voltaire pourrait encore définir l'Académie « un corps où l'on reçoit de tout, même des gens de lettres ».

L'âge réel présente :

[ocr errors]

5 octogénaires, ågés de 87 à 80 ans
8 septuagénaires

18 » 71
17 sexagénaires

69 » 61 8 cinquantenaires

59 » 52 2 quadragénaires

48 et 45 Soit, ensemble, 2637 ans, ou bien près de 26 siècles et demi. Comme åge académique :

9 datent du second Empire
31 élus depuis le 4 septembre 1870

le plus âgé

Le doyen d'élection compte donc 37 ans d'Académie.
Le plus jeune élu a été M. Emile Augier, à 37 ans ;
F. de Lesseps, à 79.
Toujours au point de vue académique :

I font partie de 2 autres classes
I fait

3

démie des sciences, un des deux personnages les plus importants de l'Institut, qu'ils représentent surtout à l'étranger, d'où leur parviennent, des deux mondes, les lettres, envois et communications de toute nature. Le poste a été occupé, dans celle-ci, par 17 titulaires dont voici les noms : 1629. Conrart. 1755. Duclos.

1829. Andrieux. 1675. Mézeray.

1772. D'Alembert. 1833. Arnault. 1683. Regnier-Desmarais. 1784. Marmontel. 1834. Villemain. 1713. Dacier. 1804. Suard.

1870. Patin. 1742. Houtteville. 1807. Raynouard.

1876. Doucet. Mirabaud.

1826. Auger. Soit pour chacun, en 253 ans, une durée moyenne de bien près de 16 ans (15 ans II mois).

Le plus tenace a été le premier, Conrart (46 ans); après lui, Villemain (36 ans); deux autres, Regnier-Desmarais et Dacier, ont duré chacun 30 ans. Le plus court a été Houtteville (8 mois 10 jours), ce qui explique l'assez compléte obscurité de ce personnage.

« EelmineJätka »