Page images
PDF
EPUB
[graphic][subsumed][subsumed][subsumed]
[graphic]
[graphic]
[ocr errors]
[graphic][ocr errors]

JOURNAL

DES

ÉCONOMISTES

LES

TRAVAUX PUBLICS ET LE BUDGET

Pendant trop longtemps le gouvernement et les Chambres, imbus de l'idée que toute dépense faite par l'État augmente la prospérité ou la puissance du pays, se sont laissés entraîner aux prodigalités budgétaires. Une expérience chèrement acquise a révélé les dangers de ce système, personne n'en demande plus la continuation, et l'économie dans les dépenses publiques est devenue une nécessité. Or, le budget d'une de nos grandes administrations appelle, à ce point de vue, la plus sérieuse attention : c'est le budget 'des travaux publics. Malgré les réductions dont il a été l'objet depuis deux ans, il est trop élevé et il peut encore supporter d'importantes diminutions de crédits.Les hommes les plus expérimentés sont de cet avis et ils s'en sont expliqués à la tribune et dans la presse. Mais la lumière n'est pas encore faite dans tous les esprits, et des résistances se produiront. Il est donc utile d'apporter de nouveaux arguments à l'appui de la solution désirable et d'invoquer les leçons du passé. Quand, en effet, on étudie ce qui a été fait en France depuis un demi-siècle pour le développement des travaux publics, on reconnaît que sous tous les régimes politiques, on a également cherché à favoriser les entreprises d'utilité générale, mais que les moyens employés pour arriver à leur réalisation ont été très différents et sont loin d'avoir donné les mêmes résultats.

En somme, deux systèmes sont en présence et ils ont été appliqués tour û tour. L'un a consisté à agir le plus possible dans la limite des ressources budgétaires normales, à n'user qu'avec prudence des

« EelmineJätka »