Page images
PDF
EPUB

THÉORIE ET PRATIQUE

DES

DROITS

[ocr errors]

DE L'HO M M E.

romas]
PAR THE PAINE,

Sécrétaire du Congrés au département des affaires

étrangères, pendant la guerre d Amérique,
auteur du Sens commun, et des réponses
á BURKE, :

Traduit en François,

Francois Xavier]
PAR F. LANTHENAS, D. M.

Et par le TRADUCTEUR du Sens commun.
Antoine - Gilbert. Griffet de La Baume i

A PARIS. AL 679

Chez les Directeurs de l'Imprimerie du CERCLE
SOCIAL, rue du Théatre François, n'. 4,
179 2.

.
L’AN QUATRIEME DE LA LIBERTÉ. ha

[ocr errors][ocr errors]

On trouve au Bureau du Cercle Social , et chez GUEFFIER , Libraire, quai des Aur gusțins, n°, 17

LE SENS COMMUN,

autre ourrage de M. PAINE, traduit en françois , prix, 1 liv. 4 sole,

SLIOTHEQUE CANTONA)
LAUSAINE

[ocr errors]

UNIVERSITAIR

[ocr errors]

L'OUVRAGE dont nous offrons au public la traduction, a fait la plus vive sensation en Angleterre. Paine , cet homme libre, qui semble né pour prêcher , avec le même succès qu'en Amérique , le senS COMMUN, à toute la terre , y explique LA THÉORIE ET LA PRATIQUE DES DROITS DE L'HOMME, : au peuple Anglois.

Cet écrivain a été obligé, par les préjugés qui gouvernent encore ce peuple, de descendre jusqu'à répondre à Burke. Il l'a , sur tout, fait dans une longue préface , qui n'est qu'une pièce polémique , très – fastidieuse. Paine s'y montre trop sensible à des critiques , dont les traits ne sauroient l'atteindre. On a donc cru que ce seroit faire injure aux François libres, que de la traduire : et des raisons semblables ont engagé les éditeurs à supprimer encore

une épître dédicatoire ; adressée par Paine à Lafayette.

Les François ne supportent plus les épîtres dédicatoires; on doit écrire privément à ceux qu'on estime : mais, c'est au public seul , qu’on offre ses pensées, quand on fait paroître un livre. • Paine, cet ami pur de la liberté , a cru aussi à la sincérité de Lafayette , mais il est si facile de tromper les hommes qui n'ont jamais médité que le bien ! Elevé loin des cours , cet Américain austère ne paroît pas être plus en garde que des François qui lui ressemblent, contre les manières et le langage apprêté des courtisans.

DE L' H O M M Ê.

INTRODUCTION.

Ce qu'Archimède a dit des forces mécaniques, on peut le dire de la raison et de la liberté : Donnez-moi un point d'appui, et je remuerai le monde.

La révolution d'Amérique prouve cette vérité, qui est seulement de théorie dans les sciences abstraites. Les gouvernemens étoient si profondement enracinés dans notre contie nent, les habitudes et la tyrannie abrutissoient tellement les esprits, que personne n'y pensoit à réformer l'état politique de l'homme. : La liberté avoit été bannie de toute la surface de la terre; la raison étoit considérée comme une rebellion, et la pusillanimité de l'esclavage avoit énervé l'espèce humaine.. .

Mais telle est la force irrésistible de la véa rité qu'elle n'a besoin que de paroître. Faut-il au soleil une inscription pour le distinguer

А

« EelmineJätka »